Agnes Obel – Dorian

Repérée sur MySpace et devenue la révélation folk de 2011 avec son premier album Philharmonics (sorti en 2010), la pianiste et chanteuse danoise Agnes Obel vient de livrer son deuxième album, intitulé Aventine. Ceux qui, comme moi, ont été charmés par son premier opus, ne seront pas déçus : c’est toujours aussi joli, délicat, arrangé dans une veine classique (qui n’est pas sans évoquer Erik Satie) et mélancolique. Et c’est peut-être le seul et principal problème de ce disque : c’est un peu le même que le précédent. Ceux qui ont échappé à Philharmonics découvriront donc Aventine avec ravissement, ceux qui ont aimé Philharmonics aimeront Aventine, mais avec une impression de déjà vu qui ôtera en partie à ce second album d’Agnes Obel l’impact qu’avait pu avoir le premier.

Ecouter sur Deezer | Ecouter sur Grooveshark

Ecouter d’autres titres du même style

[Mise à jour] A regarder: Voici une video d’une session live du très beau titre Dorian

Publicités

3 réflexions sur “Agnes Obel – Dorian

  1. Pingback: Best of 2013 : rétrospective de l’année | Bonnes notes - Musique et artistes à découvrir

  2. Pas faux, mais voilà qu’après tant de mois il provoque tant d’émois en moi. Cet album, comme son premier, font partie des rares que j’apprécie dès le début, et de plus en plus avec le temps. Elle a réussi, elle l’a senti, c’est d’ailleurs une des rares artistes à donner en aperçu un titre qui donne autant de plaisir malgré le nombre d’écoutes. Je me souviens avoir découvert The Curse en avant première, et à l’instant, en le ré-écoutant, je comprends en peu plus la profondeur de ce morceau.
    Moins agréablement surpris, je l’étais également aux premières écoutes, mais le temps transforme cette déception en profondeur vibrante et émouvante.

    • Avec le recul, Aventine confirme être au moins aussi bon que Philharmonics. Mais je ne disais pas le contraire à l’époque… Je constatais juste qu’il y avait assez peu de renouvellement (elle a cependant le temps, elle n’en est qu’à sont deuxième album). Agnès Obel ne fait peut-être pas partie des rares artistes qui se réinventent à chaque disque, mais elle n’en reste pas moins très talentueuse. Le magnifique concert d’hier soir à l’auditorium de la Cité des Congrès de Nantes auquel j’ai eu le plaisir d’assister, et au terme duquel le public s’est levé comme un seul homme pour une standing ovation suivie d’une seconde après le rappel, n’a fait que le confirmer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s