Woodkid – Where I live

Ca y est, après l’EP Iron, le très attendu premier album de Woodkid est sorti… Premières impressions : dans la continuité de l’EP, Golden Age donne une grande impression d’homogénéité, même s’il alterne les envolées lyriques des cuivres de l’Orchestre National de France ponctuées de percussions tribales avec des moments plus intimistes piano-voix. Avantage : la cohérence de l’ensemble, voulu comme un concept-album. Inconvénient : le risque de se répéter.

D’une ambition et d’une grandiloquence assumées par son auteur, cet album laisse en tout cas un ressenti très positif à la première écoute. Reste à voir comment il tiendra sur la durée : vrai grand album, ou poudre aux yeux?

Après Iron, représentant emblématique de la facette lyrique du disque, écoutons avec Where I live la facette intimiste de Woodkid (dont la voix n’est pas sans rappeler Antony and the Johnsons, ce qui tient plutôt du compliment…)

Ecouter sur Deezer | Ecouter sur Grooveshark

Ecouter d’autres titres du même style

Woodkid – Iron

Avec un seul EP à son actif en tant que musicien, le réalisateur français Yoann Lemoine, alias Woodkid, s’est pourtant déjà fait un nom (enfin, un pseudo…)

Après avoir signé des clips pour Moby, Katy Perry, Rihanna ou encore Lana Del Rey, c’est bien sûr à lui-même qu’il a confié la réalisation de celui de son single Iron. Et cent millions de vues sur le net plus tard, son projet musical Woodkid bénéficie déjà d’une notoriété mondiale avant même la sortie de son premier album, annoncé pour le 18 mars 2013 et déjà très attendu au vu des titres prometteurs de son EP.

Ecouter sur Deezer | Ecouter sur Grooveshark

Ecouter d’autres titres du même style

PS : si les cuivres de ce titre vous disent quelque chose, c’est parce qu’un remix d’Iron a été utilisé l’année dernière dans une publicité pour une voiture hybride avec un lion sur la calandre…