PJ Harvey – Plants and rags

Je faisais référence à PJ Harvey dans mon article précédent sur Laetitia Shériff, alors parlons-en : PJ Harvey est, à fort juste titre, une des principales égéries du rock indépendant depuis deux décennies. Si elle s’est assagie dans ses récents albums (le dernier datant de 2011), ses premières oeuvres libéraient une énergie rock assez brute et âpre.

Extrait de son premier album « Dry » (1992), le titre « Plants and rags » détonne* du reste de l’album : la batterie a laissé la place à un violoncelle, mais l’esprit rock est toujours bel et bien là.


Ecouter sur Deezer | Ecouter sur Grooveshark

* eh oui**, on dit « détonne », et non pas « dénote » (qui est souvent employé à sa place), et encore moins « détone » (qui fait référence à une explosion)
** eh oui, on dit « eh oui », et non pas « et oui »
Voilà, c’était ma minute « défense de la langue française contre des fautes tellement fréquentes qu’elles vont finir par ne plus en être ».
..

Ecouter d’autres titres du même style

Publicités

Laetitia Shériff – That lover

Scène rennaise #4

Laetitia Shériff est une Rennaise d’adoption (comme moi)

C’est dans le Nord qu’elle a grandi (comme moi), et plus précisément à Lambersart, ville de la banlieue lilloise dont elle a fréquenté le lycée Jean Perrin (ah, ben, ça alors, comme moi aussi, dis-donc, c’est pas croyable)

C’est suite à sa rencontre avec Olivier Mellano et Gaël Desbois, qui l’aident à la réalisation de son première album Codification (2004), qu’elle s’installe dans la capitale bretonne. Cet album rock intimiste, chanté en anglais, lui vaut d’être comparée à PJ Harvey ou à Cat Power. Suivent Games Over (2008) et Often False (2011).

C’est un extrait de son premier album que je vous propose aujourd’hui.

Ecouter d’autres titres du même style

Low – Just make it stop

low-mimi-300x199Apparu au début des années 90, Low est parfois classé dans le mouvement Slowcore, style dont le groupe serait même le fondateur. Et quasiment le seul représentant, avec peut-être quelques autres comme Codeine, Smog et éventuellement les Red House Painters (que je rangerais plutôt dans le folk). Bref, dire que Low fait du slowcore, c’est un peu dire que Low fait du Low.

Le slowcore est né en pleine vague grunge, comme un contrepied un courant dominant de l’époque : face à la furie des Nirvana, Hole et consorts, Low décida de faire de la musique certes avec de la guitare électrique et de la batterie, mais en jouant très très doucement et très très lentement. On peut trouver ça très très ennuyeux, ou très très beau (c’est également un peu le problème des Red House Painters, désormais Sun Kil Moon, que d’aucuns -dont moi- adorent, alors que d’autres les trouvent plats et soporifiques au plus haut point)

Le noyau dur de Low, originaire de Duluth, Minnesota, est composé de Alan Sparhawk et Mimi Parker, mariés et mormons à la ville. Moins jusqu’auboutiste dans sa démarche qu’à ses débuts, le groupe vient de sortir son dixième album studio, The invisible way. En pré-écoute avant sa sortie, j’avais trouvé qu’un titre de l’album sortait du lot (ou devrais-je dire du Low? Ce que je suis drôle, parfois), et c’est apparemment celui que le groupe a choisi comme single.

Ecouter sur Deezer | Ecouter sur Grooveshark

Ecouter d’autres titres du même style

Noir Désir – Tostaky

En attendant l’album solo de Bertrand Cantat, annoncé pour 2013, revenons sur son ex-groupe Noir Désir et, une fois n’est pas coutume, écoutons un tube.

Tostaky, c’est un peu le Smell like teen spiritfrançais : sorti un an après le mégatube planétaire de Nirvana, il partage avec celui-ci une énergie rock à l’efficacité implacable et, un riff de guitare introductif reconnaissable entre mille.

Plus globalement, Noir Désir est souvent cité aux côtés de Téléphone comme l’un des plus grands groupe de l’histoire du rock français (bien qu’à l’écoute de Téléphone… je décroche rapidement… en ce qui me concerne). Peu de groupes français ont effectivement su cumuler rock puissant, textes travaillés et chant habité. C’était le cas de Noir Désir, victime collatérale d’un drame qui se joua une nuit d’août 2003 à Vilnius.

Ecouter sur Deezer | Ecouter sur Grooveshark

 

Ecouter d’autres titres du même style

MGMT – Kids

Vous en connaissez sûrement déjà un extrait instrumental, car ce titre a été abondamment utilisé à la télévision entre autres comme musique de pub (notamment pour un opérateur téléphonique dont la couleur se situe entre le jaune et le rouge), voici donc la chanson complète (et complètement entêtante…) extraite du premier album du groupe de rock psychédélique américain paru en 2007.

Ecouter sur Deezer | Ecouter sur Grooveshark

Ecouter d’autres titres du même style

Tindersticks – A night so still

Tindersticks, c’est la voix unique de Stuart Staples, et une musique pleine de classe. Leur nouvel album « The something rain » vient de sortir, et vous pourrez les voir ce soir à 21h en concert en streaming sur le site d’Arte:

http://liveweb.arte.tv/fr/video/Tindersticks_en_direct_du_Trianon/

En attendant, pourquoi ne pas écouter un petit extrait de ce nouvel album…

Ecouter sur Deezer | Ecouter sur Grooveshark | Ecouter sur Youtube

 

Ecouter d’autres titres du même style

dEUS – Little arithmetics

C’est le jour du Seigneur, on va donc écouter dEUS, groupe phare de la scène rock belge. Extrait de leur second album « In a bar, under the sea » sorti en 1996. Une ballade, plutôt en dessous du tempo moyen de la formation, donc. On y reviendra peut-être plus tard avec un titre plus saturé…

Ecouter sur Deezer | Ecouter sur GrooveShark

Ecouter d’autres titres du même style